Première séance du club de lecture

jeudi 3 novembre 2016
par  Equipe de lettres
popularité : 1%

Mardi 18 octobre, de 11h à 12h s’est tenu le premier club de lecture au CDI.
Thème du jour : un livre à lire pour les vacances.
Nous avons commencé par définir l’objet : qu’est-ce qu’un livre de vacances ? Assez facile finalement : il doit regorger de rebondissements pour nous tenir en haleine, et être bien épais, pour nous entraîner au bout de la nuit - ce qui justifie qu’on le lise en vacances !
A partir de là, les expériences et conseils ont fusé :

  • La série Cherub, de Robert Muchamore, qui met en scène une organisation secrète d’adolescents britanniques, entraînés en secret pour opérer dans l’ombre, sur des terrains si dangereux qu’aucun adulte ne peut s’y infiltrer...
  • La Passe-miroir, de Christelle Dabos : deux tomes parus pour le moment (frustration !) de 500 pages chacun (hourra !) relatent les folles aventures d’Ophélie, dans un monde détruit par... Dieu. Ophélie a deux pouvoirs, dont celui de "lire" les objets, raison pour laquelle on la fiance avec un homme venu du Pole. Un homme, ou plutôt un dragon.
  • Le Comte de Monte Cristo, d’Alexandre Dumas : un "livre de français" (horreur) ? Non ! Un fantastique récit d’aventures, d’amour et de vengeance, bien trop gros pour être étudié en classe, qui tourne autour de la Méditerranée, des empires qui s’écroulent et des passions qui demeurent.
  • Hunger Games, de Suzanne Collins, que l’on ne présente plus. L’une des séries les plus empruntées du CDI, qui met en scène une société gouvernée par la peur, peur réactivée régulièrement à l’occasion de jeux d’inspiration antique, c’est-à-dire de jeux à mort tenus dans un cirque à la gloire du pouvoir. Victime de son succès, la série est débordée par les adaptations. Tout le monde s’accorde à dire que le dernier film, sur un scenario original, ne vaut rien.
  • The Mortal Instruments, de Cassandra Clare, une série qui suit Clary, une adolescente new-yorkaise. Un soir, elle assiste au meurtre d’un inconnu et, bien qu’elle ne soit pas seule à cet instant-là, elle est bien la seule à avoir vu la scène ! Petit à petit, Clary découvre un monde parallèle, peuplé de créatures chargées de faire la chasse aux démons. Brrr !
  • Cité 19, de Stéphane Michaka, l’incontournable au collège ces derniers temps. De nouveau c’est une fille, Faustine, que l’on suit, à partir du moment où son père est retrouvé mort, écrasé au pied de la tour St Jacques à Paris. Faustine est sûre qu’un inconnu habillé en dandy n’est pas étranger au sinistre événement. Il l’entraîne dans le métro Cité, puis c’est le trou noir. A son réveil, Faustine est toujours à Paris, mais au XIXème siècle (quand exactement ? nul ne le sait), et elle enquête sur une série de meurtres monstrueux commis dans l’île de la Cité...

Vous en voulez encore ? Jetez-vous sur La jeunesse de James Bond, de Charlie Higson, Divergente, de Veronica Roth ou encore Alex Rider, d’Anthony Horowitz.
Et rendez-vous devant le CDI le mardi 8 novembre à 11h pour la prochaine séance, consacrée au voyage temporel !
Mmes Catalan, Mouquin et Mansard


Brèves

15 juin - Actualités mathématiques

Préparation pour la classe de SECONDE : voir le livret
Brevet : SUJET et éléments de CORRECTION (...)

21 décembre 2012 - Les latinistes fêtent les Saturnales

Les latinistes de 5e ont fêté les 20 et 21 décembre le solstice d’hiver en célébrant des (...)