Les Lauréats de la semaine

dimanche 4 décembre 2016
par  Equipe de lettres
popularité : 2%

Pour la semaine du 28 novembre, il fallait plonger dans l’histoire de plusieurs villes emblématiques...
Quels sont les noms actuels de cités jadis connues comme Leningrad, Byzance, Lutèce, Nouvelle Amsterdam, Edo et, last but not least, la Montagne du Bon-Air ?

  • Leningrad est le nom porté pendant 67 ans par la ville russe de St Petersbourg, fugitivement rebaptisée Petrograd au début du XXème siècle. Dans tous les cas, on comprend le principe : sur une racine slave (grad) ou francique (burg), c’est donc la ville de quelqu’un. De Pierre, encore et toujours, qu’il soit Petr ou Peter, mais aussi, donc, durant plusieurs décennies, de Lénine, le révolutionnaire russe.
  • Byzance fait encore rêver, associée à des trésors sans prix... C’est le nom dérivé du demi-dieu Byzas, qui la fonda il y a 28 siècles. Mais sic transit... Quelques siècles plus tard, un personnage historique lui donne son nom, Constantinople - la ville (polis en grec) de Constantin. L’aventure ne s’arrête pas là. Lorsque cette capitale de l’empire romain d’orient tombe aux mains des Ottomans en 1453, on raconte que les assaillants qui avaient escaladé les premières murailles n’étaient pas sûrs de leur localisation. Obligeamment, des habitants leurs auraient dit en grec "eis tên Pólin" (Vous êtes dans la ville) ce qui, déformé, aurait donné le nom actuel, Istanbul !
  • Lutèce, l’ancien nom de Paris. Une fois n’est pas coutume, ce sont les habitants eux-mêmes qui l’ont nommée, d’après leur propre nom, les Parisi !
  • Nouvelle Amsterdam nous dit beaucoup du rapport au monde de ceux qui, venus d’Europe, petit à petit, le découvraient. Comme d’autres "Nouveau/Nouvelle," il traduit leur façon d’inscrire dans l’ailleurs inconnu ce qu’ils ont quitté. Dans le cas de la Nouvelle Amsterdam, l’histoire veut que, des conquérants succédant à d’autres, elle prenne pour "nouveau" nom New York...
  • Edo fut pendant des siècles le nom de Tokyo. En japonais, Edo signifie "estuaire", ce qui fait référence à la localisation de la ville d’origine. Tokyo, lui, est l’anagramme de Kyoto, l’ancienne capitale du Japon ! Le premier nom de la ville se conserve dans celui de des habitants historiques, les Edokkos.
  • Enfin, la montagne du Bon air, on le sait bien, c’est Saint-Germain ! En fait, comme pour Leningrad, la montagne du Bon air ne fut qu’un nom très provisoire, attribué durant la Révolution française.

Quelques élèves archivistes ont exhumé ces trésors de toponymie : Édouard Barrat (4è2), Emilia Klocek (6è2), Niels Kaufman (6è2), Emily Kings (4è4), Alessia Grigioni (4è5) et Faustine Maury (4è3).
Ils remportent chacun deux points.


Brèves

19 octobre - Actualités mathématiques

Mathador de Toussaint
BREVET juin 2017 : sujet

21 décembre 2012 - Les latinistes fêtent les Saturnales

Les latinistes de 5e ont fêté les 20 et 21 décembre le solstice d’hiver en célébrant des (...)