Club Lecture : thriller...

jeudi 19 janvier 2017
par  Equipe de lettres
popularité : 1%

Le mot vient de l’anglais : il désigne un sentiment de peur mais aussi d’excitation, un frisson dans les deux sens du terme. Un thriller c’est un livre qui fait peur, mais qu’on ne peut s’arrêter de lire tant on a envie de connaître la solution de l’énigme ou l’issue pour le héros. Il nous tient en haleine.
Peut-on dire que Harry Potter est un thriller ? Il nous semble que non, ou seulement pour certains tomes : dans l’ensemble cette série nous fait nous demander si le héros va survivre, mais se déroule dans un univers où le bien et le mal sont clairement identifiés. Le lecteur sait très bien qui sont les bons, et qui sont les méchants. or l’angoisse et l’incertitude sont caractéristiques du bon thriller.
Rush, de Phillip Gwynne, est beaucoup plus trouble : Dominic, le jeune héros, un Australien, hérite d’une dette envers une organisation maffieuse, qui l’oblige à réaliser des "contrats", se sert de lui pour perpétrer des crimes, et l’oblige à en commettre lui-même...
Même incertitude haletante dans Ses griffes et ses crocs, de Mathieu Robin, qui met en scène le jeune Marcus. A 10 ans il a une vie très compliquée à cause de ses nombreux troubles obsessionnels compulsifs. Des vacances d’hiver en montagne impliquent la cohabitation avec une autre famille, dont les enfants ne sont pas moins "différents" : les choses se gâtent. Lorsque les parents disparaissent, l’angoisse du lecteur est à son comble ! Des choses rôdent dans la montagne...
De la montagne au désert : nous avons aussi évoqué Rebel of the Sands d’Alwyn Hamilton. L’héroïne est une orpheline qui quitte la ville perdue de Dustwalk pour traverser un désert bien angoissant.
Dans Phaenomen, Eric Lhomme plonge ses 4 "phénomènes" dans un monde troublant. Qui sont-ils et pourquoi leurs parents les ont-ils abandonnés dans une clinique accueillant les "cas" intraitables ? Qui est le docteur Barthélémy qui le premier leur manifeste un peu d’amitié ? Pourquoi et par qui a-t-il été enlevé ? Autant de questions auxquelles il faudra trois volumes pour répondre vraiment. Et les enjeux vont bien au-delà du sort de quatre adolescents un peu paumés.
Les 39 clefs est une série destinée aux plus jeunes, et écrite par plusieurs auteurs. Suspense assurée comme le montre sa longévité : elle comporte déjà cinq "saisons" ! Deux enfants acceptent le testament de leur grand-mère et se retrouvent plongés dans une compétition mortelle pour découvrir des indices de par le monde et élucider un secret de famille destructeur.
Beaucoup plus adulte, et qui fait si bien frissonner qu’on ne le lit qu’une fois : Le Parfum, roman écrit en allemand à l’origine par Patrick Suskind, est l’histoire d’un être étrange, doué d’un odorat anormalement développé — mais, qui, lui, n’émet pas d’odeur. Contrairement aux héros précédents, dont beaucoup étaient un peu "différents", celui-ci est réellement malsain et terrifiant : devenu parfumeur de génie il découvre un jour une odeur à nulle autre pareille. C’est celle d’une jeune fille, et il la lui faut ! Indice : le sous-titre de cet ouvrage est "Histoire d’un meurtrier"... Dernier titre, tout aussi angoissant, La classe de neige, d’Emmanuel Carrère. La montagne, à nouveau. Un enfant disparaît, un autre se trouve aspiré dans un gouffre de tourments, d’affabulations, et dans une véritable tragédie. A lire... ou à ne pas lire !


Brèves

13 novembre - Actualités mathématiques

MATHADOR de Toussaint : sujet et solutions
FRACTALES : L’expo

21 décembre 2012 - Les latinistes fêtent les Saturnales

Les latinistes de 5e ont fêté les 20 et 21 décembre le solstice d’hiver en célébrant des (...)