Séance spécial Pennac au club lecture

jeudi 4 mai 2017
par  Equipe de lettres
popularité : 1%

Le 18 avril, nous avons étudié les œuvres de Daniel Pennac. Nous avons relevé dans ses romans, notamment dans la Saga Malaussène, une dimension absurde ainsi que de formatrice des choses.
L’auteur affirme qu’étant a l’époque un véritable cancre, il a vécu dans les mensonges de ses retards, mais également dans ceux donnés à ses parents en rentrant à la maison. Nous retrouvons donc un aspect de mensonge dans ses livres. Par exemple, le personnage principal effectue le métier de Bouc Émissaire, et traduit une générosité extrême, un personnage original avec beaucoup de personnalité. Le métier en lui même est un tissu de mensonges. On remarque aussi le style d’écriture de l’auteur, un style très provocant, truculent...

Étrangement, Malaussène vit dans un quartier nommé Belleville, quartier de drogués, mal fréquenté mais c’est un personnage complètement décalé de son lieu d’habitation. On retrouve également énormément la présence d’enfants, les titres sont repris de contes et les livres présentent un côté merveilleux, fantastique et excessif. Daniel Pennac a d’ailleurs écrit des livres adaptés aux enfants avec des personnages marginaux, tels que Cabot-Caboche.

La lecture est toujours très présente dans les écrits de Pennac, malgré une vie pas commune, les personnages sont ramenés à la réalité par les écrits ou bien par la police, également très présente.

Marie Torres


Portfolio

JPEG - 196.3 ko

Brèves

19 octobre - Actualités mathématiques

Mathador de Toussaint
BREVET juin 2017 : sujet

21 décembre 2012 - Les latinistes fêtent les Saturnales

Les latinistes de 5e ont fêté les 20 et 21 décembre le solstice d’hiver en célébrant des (...)