Des romans épistolaires au club lecture

samedi 21 octobre 2017
par  Equipe de lettres
popularité : 1%

Le thème du 11 octobre était les romans épistolaires. Ce sont des romans qui ne sont écrits qu’en correspondance, sans narrateur. Cette forme oblige les lecteurs à être très actifs, car aucune voix ne vient les "éclairer" : c’est à eux de reconstituer l’intrigue, voire de comprendre que tel ou tel personnage ne dit pas toute la vérité...
Lors de cette séance nous avons présenté 6 livres :

  • Une bouteille dans la mer de Gaza ; Valérie Zenatti
    Ce roman rapporte la correspondance entre Tal, une jeune Israélienne qui vit a Jérusalem, et Naim un jeune homme palestinien qui vit dans la bande de Gaza. Ces deux personnages n’ont pas la même nationalité ni la même religion. Leurs deux peuples sont en conflit depuis des années. Mais ils ont le même âge. Dans ce roman nous pouvons trouver des détails qui caractérisent leur vie au quotidien, leurs avis, leurs désaccords, et leur évolution au fil d’une correspondance par mail.
  • Inconnu a cette adresse  ; Kressmann Taylor
    Ce livre prend la forme d’une correspondance épistolaire étalée du 12 novembre 1932 au 3 mars 1934 entre deux très bons amis, Martin Schulse, 40 ans, allemand marié et père de trois garçons, et Max Eisenstein, 40 ans, célibataire d’origine juive, tous deux installés aux Etats-Unis et associés en affaires. En 1932, Martin retourne vivre à Munich et échange avec son ami. Mais il intègre vite le parti nazi et coupe tout contact avec son associé Max, ne répondant même pas à son appel au secours pour sa sœur restée en Allemagne.
  • Scènes de ma vie d’artiste (génial) incompris ; Stacey Matson
    C’est un roman qui est écrit en correspondance particulière (textos, email, carnet de correspondance, tweets…). Arthur, maintenant en 4ème, à rencontré durant son été en colonie sa première petite copine. Il écrit un film avec son ami Robbie en transformant l’école en cimetière à zombies. Il devient très populaire et son amoureuse de l’année passée devient très jalouse de sa relation avec sa petite amie actuelle. Tous ces projets se mêlent à d’autres encore, entre les exigences de ses professeurs et les initiatives pas toujours heureuses d’autres élèves. C’est un livre très humoristique.
  • Oscar et la dame rose ; Eric Emmanuel Schmitt
    C’est un roman qui décrit la correspondance d’un petit garçon, Oscar, qui est à l’hôpital car il est atteint d’une leucémie. Il raconte sa vie à l’hôpital à une visiteuse médicale (dame rose) avec laquelle il s’est lié d’amitié. Le principe : chaque semaine de la vie d’Oscar passée à l’hôpital correspond en fait à plusieurs années de vie, des années qu’il n’aura probablement pas la chance de vivre vraiment.
  • L’affaire Pamela ; Voltaire et André Magnan
    André Magnan reprend la correspondance épistolaire entre Voltaire et sa nièce Mme Denis alors que le philosophe est encore en Prusse. Les lettres de Voltaire étaient déjà publiées à cette époque. Mais récemment, on a découvert que ces lettres avaient été réécrites par Voltaire, afin de mieux "correspondre" à la suite des événements et lui donner un rôle plus clairvoyant qu’il n’a été en réalité. Grâce à plusieurs détails comme des dates qui ne correspondent pas ou des événements par encore passés, la vérité a éclaté.
  • Aurélien Malte ; Jean-François Chabas
    C’est un roman qui décrit la correspondance entre un jeune homme enfermé depuis 13 ans, Aurélien Malte, et sa visiteuse de prison. Le point particulier de ce roman est qu’Aurélien n’envoie pas ses lettres à sa destinataire ; il les garde pour lui. Dans ses lettres il lui parle de tout et de rien, mais surtout de son amour caché pour elle.

Emma Demoustier, 3è4


Commentaires

Brèves

13 novembre - Actualités mathématiques

MATHADOR de Toussaint : sujet et solutions
FRACTALES : L’expo

21 décembre 2012 - Les latinistes fêtent les Saturnales

Les latinistes de 5e ont fêté les 20 et 21 décembre le solstice d’hiver en célébrant des (...)