Enquêtes

dimanche 3 décembre 2017
par  Equipe de lettres
popularité : 1%

Une enquête, cela ne veut pas toujours dire un inspecteur : même si notre sujet du Club Lecture du 29 novembre nous portait vers les romans policiers, nous avons essayé d’élargir un peu notre perspective.
Enquêter implique de chercher (de quêter) la vérité sur un événement qui a eu lieu dans le passé : on veut à partir des indices que l’on a aboutir à un récit qui remette dans l’ordre certains actes, révèle causes et conséquences, et dévoile parfois des secrets. Cette démarche n’est pas seulement celle de la police... Celui que l’on considère en Occident comme le père de l’histoire, Hérodote, a intitulé son ouvrage Enquête : c’est le mot grec historia, dont on voit bien ce qu’il a donné en français et dans beaucoup d’autres langues ! Ces histoires, comme l’histoire, aiguisent la curiosité du lecteur, désireux d’aboutir à la vérité sur les faits. Nous prenons plaisir à élaborer nos propres hypothèses.
Tom Sawyer, célèbre roman de Marc Twain, écrit en 1876 et qui fait toujours rire et frémir aujourd’hui, évoque les aventures d’un jeune garçon dans le Missouri, et notamment un meurtre dont il a été témoin. Il peut innocenter l’accusé, mais aura-t-il le courage de braver la colère du coupable ?
Dans Un tueur à ma porte, d’Irina Drozd, l’histoire est un peu semblable au sens où le héros a été témoin d’un meurtre, lors de vacances à la montagne : ce jeune garçon est à moitié aveugle et ne distingue que des silhouettes ; mais cela, le tueur ne le sait pas...
Encore de jeunes héros, dans un cadre moins exotique mais qui nous permet de bien nous couler dans l’histoire : Enquête au collège de Jean-Philippe Arrou-Vignod raconte la disparition mystérieuse d’un professeur. Les élèves enquêtent. Trois tomes, et beaucoup de rebondissements ! Messieurs les enfants, de Pennac, est un livre où l’on va de surprise en surprise et de retournement en retournement : il s’y passe plein d’autres choses, mais c’est aussi une enquête sur le sombre passé du professeur de français !
Eric Senabre, dans Le Dernier Songe de Lord Scriven, nous plonge dans l’Angleterre du XIX ou du début XXe, aux côtés d’un journaliste inquisiteur (joli mot qui vient aussi du radical de "enquête") qui, temporairement sans emploi, trouve une place de secrétaire chez un détective. Mais Mr Banerjee n’est pas un détective comme les autres ! Il enquête... en dormant, grâce à des rêves qui lui présentent des éléments de la solution. L’étrange ne le fait pas reculer, aussi se rendra-t-il chez Lord Scriven lorsque ce dernier vient lui dire qu’il a été assassiné !
Plus macabre, et laissant moins de place aux hypothèses mais davantage à la psychologie, Balzac, dans L’Auberge Rouge, nous fait assister à un dîner parisien de riches commerçants. Un Allemand en voyage raconte un crime vieux de vingt ans et explique pourquoi il n’a jamais cru que le jeune médecin militaire qui avait été exécuté était vraiment coupable. En face du narrateur, l’un des invités se décompose à vue d’oeil : suspect, non ? et l’amour s’invite aussi dans cette courte nouvelle.
indépassable dans son genre, Le Mystère de la Chambre jaune de Gaston Leroux nous confronte à l’insoluble : un meurtre a été commis dans une chambre fermée à clef de l’intérieur et dont il est impossible de sortir autrement que par la porte. Le journaliste Rouletabille, héros que Leroux reprendra dans d’autres livres, réfléchit, interroge, observe, réfléchit encore... et nous avec lui.
La Lettre volée d’Edgar Allan Poe est un autre modèle du genre. Ce texte très court est à lire absolument, tant le mystère de ce document de la plus haute importance dont on connaît le voleur sans pouvoir prouver la chose, faute de retrouver la lettre, a de quoi faire travailler notre cerveau. un vrai casse-tête !
Le mystère est d’un autre genre dans Les Chats de Marie-Hélène Delval : Sébasto rencontre un, puis deux, puis trois... chats noirs chez son grand-père. Ils ont tous les yeux rouges ! et au troisième chat le grand-père est retrouvé mort et son visage griffé. Chat promet.
Avec Les Secrets de Faith Green, Jean-François Chabas entremêle deux histoires, celle d’un petit-fils découvrant peu à peu sa grand-mère avec laquelle il est contraint de vivre, et le passé peu à peu révélé, et bien plus mouvementé qu’on ne l’aurait cru, de cette grand-mère qui fut une petite fille et perdit très tôt ses parents. Pourquoi et comment sont-ils morts ? C’est ce que la petite Faith a découvert peu à peu, et que son petit-fils va à son tour apprendre progressivement. Un mélange savoureux de contemporain et de plus ancien, sur fond d’Amérique, là encore.
Dans Solibo magnifique, de Patrick Chamoiseau, le grand conteur Solibo meurt en plein show, sous un arbre où se pressaient ses auditeurs. Le lieutenant Bouafesse (sic) mène l’enquête pour le pire, et le narrateur... pour le meilleur ? En tout cas, il reproduit les entretiens qu’il a avec tous les témoins, chacun y allant de sa version, laquelle reflète autant la scène vécue que les préoccupations et la personnalité du témoin ! La clé de l’énigme en surprendra plus d’un.
Terminons par une série pour les plus jeunes, qui en est à ses débuts (prometteurs) : Claude Merle s’empare de faits proprement historiques comme l’Incendie de Rome en 64, ou la mort du Roi Henri II, tué lors d’un tournoi par une lance qui avait pénétré sous la visière de son casque, en 1559. Dans Les Détectives de l’histoire, un personnage contemporain du drame essaie de reconstituer les faits : s’appuyant sur les hypothèses diverses de ces événements qui ne sont encore aujourd’hui pas totalement élucidés, l’auteur présente comme une enquête pleine de rebondissements une vraie enquête historique, si on peut se permettre ce pléonasme !


Commentaires

Brèves

13 novembre - Actualités mathématiques

MATHADOR de Toussaint : sujet et solutions
FRACTALES : L’expo

21 décembre 2012 - Les latinistes fêtent les Saturnales

Les latinistes de 5e ont fêté les 20 et 21 décembre le solstice d’hiver en célébrant des (...)