Succès pour la première édition du concours de romans

samedi 31 août 2019
par  Equipe de lettres
popularité : 9%

La première édition du concours de romans des Hauts Grillets qui a été un vrai succès.

Une soixantaine de candidats se sont inscrits, individuels ou en groupe, coachés durant deux trimestre par des relecteurs volontaires parmi les professeurs et AVS. Si tous ne sont pas allés au bout, par manque de temps ou bien parce qu’ils ont été débordés par l’ampleur de leur projet, les sept œuvres qui ont été soumises au jury sont bien représentatives de l’état d’esprit et de la créativité des élèves.

De la fanfiction avouée de Harry Potter aux hommages plus discrets à Divergente ou Eragon, des intrigues de collège où les adultes ne sont que de pâles figurants aux récits de formation, le panel était large. Plusieurs candidats ont investi le lieu de la bibliothèque, devenu un décor incontournable de la littérature jeunesse depuis la saga de J. K. Rollings. D’autres ont glissé deci delà des références ponctuelles à des chansons ou des poèmes, coulées dans leur propre narration. Un roman enfin s’est distingué par sa structure polyphonique très complexe, inspirée de l’écriture cinématographique.

Le 25 juin, le jury composé d’élèves, de surveillants, de professeurs et d’AVS a remis ses prix. Tous les participants sont ainsi repartis avec le tirage d’une couverture originale réalisée par un élève volontaire du collège. Vous pouvez admirer la série au CDI.
Quant aux lauréats, ils verront leurs romans bientôt imprimés grâce au FSE. Il s’agit de :

* Miriam Roger (6ème), 1er prix à l’unanimité pour son roman Sapientia illustré par Solène Quandalle : un bijou d’inventivité, qui a su s’approprier le meilleur de la fantasy, le mâtiner d’une quête propre aux récits de formation, le tout dans un univers original aux créatures et à la langue singulières. Le roman annonce une suite, on a hâte !
* Apolline Le Mignot, Viktoria Mangin et Émeline Charlety (5ème), mention spéciale pour leur fanfiction Harry Potter et le labyrinthe perdu, illustrée par Katharina Voss : cette intrigue qui met en avant le fils du célèbre sorcier aurait vraiment sa place dans la saga de JK Rollings. Atmosphère, personnages, densité de la narration... tout y est.

Rendez-vous en octobre pour une séance de dédicace !


Commentaires

Brèves

12 octobre - Actualités mathématiques

Mathador Automne 2020 : énigmes
Coupe Animath d’Automne mercredi 7 octobre
VIDEO : Code (...)